Nos actions

Prochaines actions

 Actions 2018 : des vigies pour le désarmement nucléaire

Avec le traité d’interdiction adopté par l’ONU et le prix Nobel de la Paix 2017 attribué à ICAN, campagne internationale pour abolir les armes nucléaires, une proposition simple à la portée de chacun et de chacune pour interpeller nos concitoyens et concitoyennes et créer un débat.

Télécharger la brochure pour organiser une vigie près de chez vous

 

Vendredi 1er décembre 2017

Vigie devant le ministère des Armées tous les 1er vendredi du mois, action d’interpellation pour l’abolition des armes nucléaires :
• 8h–9h : présence devant l’entrée du ministère, 60 bd du général Martial Valin (métro Balard, sorties 1 ou 2)
• 9h–12h : réunion bilan au café « Le Balard », à l’angle de la place Balard et de l’avenue Félix Faure
• 12h – 13h : présence devant l’entrée du ministère, 60 bd du général Martial Valin
• 16h–17h : présence devant l’entrée du métro Balard
Merci de mettre une tenue noire, nous fournissons les masques blancs.
Contact : Marie-Claude : 06 71 60 05 46

 

Du 8 au 12 décembre 2017

3 de nos membres participeront aux cérémonies de remise du prix Nobel de la paix à Oslo.

 

Actions passées

Le Forum Social Mondial antinucléaire (2-4 novembre 2017) a rassemblé, à Paris, 450 personnes pour organiser la mobilisation mondiale contre le nucléaire civil et militaire.

Plusieurs ateliers ont permis de faire le point sur la campagne ICAN ( Campagne Internationale pour abolir les Armes Nucléaires), sur les actions de terrain contre le nucléaire militaire en France et en Europe, sur les victimes des essais… Pour trouver des informations sur ce Forum Social Mondial Antinucléaire : wsfnonuke.org.

Lire l’intervention de Dominique Lalanne en plénière du FSM Antinucléaire.

 

Vigie du 3 novembre avec les participant.e.s au FSMLe vendredi 3 novembre 2017, nous étions nombreux et nombreuses avec les masques blancs et les tenues noires « comme d’habitude » car les participant.e.s au Forum social mondial antinucléaire nous ont rejoint.e.s. La préfecture nous a envoyé 2 inspecteurs pour nous signifier que nous n’avions pas l’autorisation d’être sur le trottoir du ministère des Armées mais que nous devions nous tenir en face et aussi que le port des masques blancs nous est interdit… Mais nous bravons l’interdiction ! Voir les photos de cette dernière action.

A propos d’interdiction, la France respecte-t-elle le nouveau Traité d’interdiction des armes nucléaires 2017, qui nous a valu le prix Nobel ?

 

Vendredis 1er septembre 2017 et 6 octobre 2017 : vigie devant le ministère des Armées tous les 1er vendredi du mois, action d’interpellation pour l’abolition des armes nucléaires. Voir les photos de cette dernière action.

 

 

Die-in lors du jeûne-action de 2016

Du 6 au 9 août 2017 : le jeûne-action international pour l’abolition des armes nucléaires a été un succès. Cette manifestation internationale est organisée en commémoration des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki et pour soutenir les victimes du nucléaire civil et militaire. En France, des jeûnes-actions ont eu lieu à Montpellier, Dijon, Bordeaux, Brest, Cherbourg, Tours, Paris.

Télécharger le dossier de presse du jeûne-action 2017 (pdf, 2 190 Ko, 16 pages)

Télécharger le bilan jeune-action 2017 en France (pdf, 482 Ko, 2 pages)

 


Du 8 au 16 juillet 2017 : blocage de la base de Coulport, en Écosse, qui regroupe toutes les bombes nucléaires britanniques pour leur installation dans les sous-marins. Des informations sur l’évènement sur le site de Trident Plougshares (en anglais).

Le 15 juillet, devant la base de Büchel, nous participons aux actions pour dénoncer les 20 bombes nucléaires américaines présentes dans cette base allemande de Büchel. Des informations sur l’évènement  sur le site de Atomwaffenfrei (en allemand).

 

Du 15 juin au 7 juillet 2017 : participation aux négociations du traité d’interdiction à l’ONU. Pour suivre l’avancée des travaux de l’ONU sur le traité d’interdiction, rendez-vous sur le site de Reaching Critical Will (en anglais). Le traité a été adopté le 7 juillet 2017 par 122 voix pour, 1 contre et 1 abstention. Lire l’article sur l’adoption du traité d’interdiction.