Quand l’Inde enrichit son uranium grâce à la France

66 Views

La France affirme haut et fort son attachement à la lutte contre la prolifération nucléaire… Une position affichée vis-à-vis de l’Iran ou de la Corée du Nord, mais pas pour l’Inde !

Déjà le précédent gouvernement a accepté en septembre 2016 de vendre à l’Inde 36 Rafale, alors que le Premier ministre indien affirmait haut et fort dans la presse qu’il avait choisi cet avion de combat en raison de ses capacités à larguer des bombes atomiques !

L’Inde, depuis les années 2000, a mis en place, dans le plus grand secret jusqu’à ces toutes dernières années, une usine d’enrichissement de l’uranium à des fins militaires. Or, en avril 2015, l’entreprise française Alstom dévoilait un contrat de 8,5 millions d’euros pour la fourniture d’un transformateur électrique pour cette usine d’enrichissement… Et ce 5 jours après que la France a déposé devant la Conférence du désarmement à Genève son projet de traité interdisant la production des matières fissiles à des fins  militaires !

Gageons que le Premier ministre indien, M. Modi est sorti rassuré de son entrevue vendredi 2 juin avec Emmanuel Macron sur la poursuite des contrats…

Patrice Bouveret

Publié dans la lettre d’information Abolition n° 266 de juin 2017

Aucun commentaire